la vie de l’associationLes assemblées générales

Assemblée Générale - 2012

29 septembre 2012



Une fois n’est pas coutume, l’Assemblée générale de l’association s’est tenue un matin, pour cause d’atelier l’après-midi.

Accueil/ café /retrouvailles ou réveils difficiles...
en présence de Diane et Pablo (de la Scop du vent Debout) à qui on a demandé d’être observateurs...

et on prend l’ordre du jour, c’est mieux...

Bilan d’activité :
Les projections
15 projections ont été réalisées, et nous avons reçu 4 réalisateurs, pour une fréquentation moyenne entre 30 et 40 personnes.
4 projections à Aurillac, les autres en campagne...
cf. fiches-films : les fiches films concernant la fréquentation et les aspects financiers de chaque soirée seront consultables sur le site une fois scannées.

Il y a eu à chaque fois (sauf une) un partenariat avec une autre association ou institution.
De nouveaux partenariats : CMDT, ALC Belbex, la Comcom Cère et Rance, le CCAS de Maurs, La Roquaille à Laroquebrou ; mais aussi des fidèles : Rivages, Sortir du nucléaire, l’Arbre à pain...

Quelques films diffusés :
Documentaire sonore : une première pour PEC, bien reçue, à refaire (Nave va sonora de Thomas Charmetant accueilli par Tim Dalton à Beliâshe).
Deux frères pour une vie : 50-60 spectateurs. Le débat était animé par le CCAS de Maurs.
Avec Dédé : belle projection en lien avec le bal trad’ mensuel à La Feuillade en Vézie. Beaucoup de monde.
Danse avec les ruines : très peu de participation, malgré le partenariat avec la communauté de communes Entre Cère et Rance.
Un ange à Doël : à Ytrac, en présence du réalisateur. Peu de spectateurs, et peu de spectateurs de la commune.

Le partenariat est à renouveler avec les associations ou institutions locales, on voit que c’est en s’appuyant sur des réseaux qu’on arrive à élargir notre public.
Les « échecs » nous amèneront à revoir notre façon de communiquer, autour du thème du documentaire et non sur le titre du film, qui n’est pas toujours explicite. La charte graphique doit encore subir quelques petites modifs (Kraft, NetB etc.).

Les festivals
Traces de vie : 21-27 novembre 2011

Lussas : PEC 15 (Mathieu et Xavier) est intervenu lors d’une formation proposée par PEC National et PEC Agora Grenoble. C’était une rencontre enrichissante avec le réseau national de diffusion du film documentaire. Ça donne envie d’aller voir dans les autres structures comment ça se passe.
Nous avons eu des retours positifs par rapport au fait que notre structure tourne entièrement avec des personnes bénévoles et peu de moyens financiers : il faut au minimum 2-3 personnes pour faire une projection, et il y en a souvent 3-4.
Ce serait bien de partager nos compétences au sein du réseau PEC, par exemple sur l’animation de débats, savoir comment est fabriqué un documentaire …

Le reste
Comment communiquer sur nos projections ?
Sur la gesticulation collective, la communication était apparemment peu compréhensible.

Bilan financier
Une belle stabilité, pas de catastrophe, un déficit de 98 € pour un budget total de 2500€.

Les grosses dépenses ce sont les droits de diffusion des films, une augmentation des frais de déplacement (venue des réalisateurs), les grosses rentrées sont les entrées solidaires et les partenariats associatifs. Un regret que le nombre des adhésions ait baissé (2011 : 52 et 2012 : 35), même si le listing des sympathisants a grossi.
Manque de sollicitation de la part de l’équipe...

Le week-end Vent Debout a été financé très largement par deux subventions (Département DDCSPP pour la Conférence Gesticulée, Région DRJSCS-FNDVA pour l ’Atelier) qui apparaîtront sur le bilan de l’an prochain.
NB : Pas de défraiement cette année pour les déplacements des bénévoles, mais cela peut toujours être demandé à l’avenir !

Les projets
Projections
12 octobre 2012 : avec Cap Conviv’ : Benda Bilili à la Cave (Aurillac).
CCAS de Maurs : souhaite organiser une projection fin 2012 à destination des jeunes (13-18 ans). Proposition du film Ecchymose de Fleur Albert qui suit une infirmière scolaire dans des collèges du Jura. Date proposée : jeudi 22 ou 29 novembre ?
Confédération Paysanne : proposition de faire un dimanche de projections, à la Barreyrie, avec deux films en fin de matinée et après le repas de midi. Proposition de films : Mouton 2.0 (faut-il accepter le puçage des animaux ?) et La ruée vers l’Est sur des agriculteurs qui vont acheter des terres agricoles en Roumanie. Proposition de date : 9 ou 16 décembre 2012.
ACEOC : revoir la demande de l’ACEOC à la même date (9 déc) sur une proposition autour de la langue occitane, à St Mamet. Proposition de film : Spezza Catene de Stefano Savone - à débattre avec Giaccomo - qui se passe en Sicile et parle de l’attachement à un territoire, un environnement culturel et plein d’autres choses encore.
12 Avril à Saint Mamet dans la programmation de la saison culturelle Cère et Rance : Zaïa Ziouani, une femme chef d’orchestre. Partenariat avec les professeurs de l’école de musique de St Mamet. Les droits de diffusion seront pris en charge par la communauté de communes Cère et Rance.

Pas de nouvelles mais à caler : à Laroquebrou avec La Rocaille, au théâtre Béliâshe, à l’Arbre à Pain, avec Rivages (3 films possibles sur l’Afrique Thé ou Électricité/ Pécheurs de sable / Le goût du sel), médiathèque d’Aurillac.
Attention à limiter les projections sur Aurillac, pour garder l’esprit qui est d’abord de diffuser dans les campagnes (¼ des projections à Aurillac cette année).

Courts-métrages : on pourrait en diffuser un au début d’un film pas trop long (5 mn une alerte, un coup de gueule ou un clin d’œil…) ET/OU faire une journée ou une soirée qui leur serait consacrée (films de 10 à 30 mn sur un thème ou pas...).
Documentaire sonore : Renouveler l’expérience : à écouter le documentaire « un morceau de chiffon rouge » dont Sylvain Lacam a fait la musique sur les radios libres en Lorraine dans les années 70. Mathieu se charge de le contacter pour construire une proposition.

Pour l’AG prochaine
faire une journée de formation sur
comment on fabrique l’image (Dominique Albaret PEC 19 ou les profs du lycée St Géraud)
ET-OU
comment on la regarde (avec des intervenants comme mémoire à vif (Limoges), Autour du 1er mai Sylvie Dreyfus, Manée Teyssandier de Pec19).
Dans cette optique, on peut faire une demande de financement auprès du FNDVA fin mars 2013 (Xavier, Elise, Anne).

Autres projets et idées
Un désentubage cathodique : pour l’an prochain peut-être, quand on aura fait les deux journées sur l’image et la lecture d’image.

Accompagner des projets : Souscriptions pour la création de films documentaires : on peut souscrire à la production d’auteurs dont on a déjà vu et apprécié des films (comme le prochain film de Gilles Perret). Cela peut aussi être un moyen de les relancer sur leurs projets.

Amélioration de la communication :
la charte graphique établie pour nos affiches fonctionne ; maintenant il faut chercher des accroches qui ne soient pas le titre du film, pas forcement connu, mais le thème du film.

Solliciter, susciter des adhésions.

Appel à participation sous forme de photos ou de vidéo sur PEC15.

Etudier des partenariats intéressants : ex. La Médiathèque d’Aurillac envisage de créer un fond documentaire auquel on pourrait être associés...

Penser aussi à une formation technique pour diversifier et multiplier les utilisateurs de notre matériel et former des équipes de projectionnistes monteurs accompagnants des films...

France 3 Auvergne est d’accord pour faire un sujet sur PeC en milieu rural.

Comme on voulait être dans le timing par respect pour nos formateurs de l’après midi on a sûrement laissé en suspens des tas de petites choses à régler en bureau...
et justement le bureau s’étoffe !

Françoise garde la tête de pont, à la Présidence.
Anne va partager le secrétariat avec Jallais.
Etienne avec l’aide de Lilou accepte de rendre plus rigoureuse la gestion de notre comptabilité....
la passation des papiers, archives, comptes et répartition précise des tâches va se faire incessamment...

Puis on a partagé les plats que chacun avait amené, avant de suivre l’atelier du Vent Debout.

Et vers 19 h 30 il fallait bien penser aux choses vraiment sérieuses.

Une belle tablée.......
Une équipe de marmitons avait préparé la semaine qui précédait, sous la direction de Mathieu, une Carbonade à la Flamande que je vous dit pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
après le fromage, et.................... des glaces maison, qui ont bénéficié d’une remise en route spéciale de la sorbetière Albespy !
tout bien, tout bon, tout super.........

les plus vaillants sont partis écouter une fin de concert au Rouget.......
les plus sympas ont fait la vaisselle, rangé,
les plus vieux ont regagné leurs couettes, fourbus mais contents................

merci à tous ceux qui ont beaucoup travaillé, gratté, imaginé, transporté, mailé, téléphoné, couru, cuisiné, réchauffé, écrit, épluché, cuit, balayé, conduit, accueilli, accompagné................................

à bientôt le début de la saison !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!