notre vidéothèqueTous les films

Avec Dédé

Christian Rouaud, France, 2010, 79’


On était vraiment heureux, en cette fin de printemps 2012, de s’associer avec la fine équipe du bal trad de LaFeuillade pour faire découvrir ce film déniché lors de notre passage au festival Trace de vie à Clermont-Ferrand en novembre 2011 (il y avait remporté un prix spécial.) C’est ce qu’on peut appeler un coup de cœur.

On a beaucoup parlé de Christian Rouaud ces derniers temps. Il a remporté le prix du meilleur film documentaire à Canne en 2011 avec Tous au Larzac. Mais qui a remarqué que nos vaillants aveyronnais évoluaient sur fond de musique bretonne ? Et ben cette musique bretonne, c’est le Dédé en question qui l’orchestre avec talent à la direction du célèbre bagad de Locoal-Mendon (pour les fins connaisseurs).

Une soixantaine de personnes ont assisté à la dernière projection de l’année, en musique et les fesses dans l’herbe (ou sur des chaises). Le temps était au rendez-vous, comme l’énergie et l’amour communicatifs de l’inénarrable André Le Meut pour les musiques traditionnelles bretonnes. Tout ce beau monde a pu ensuite prolonger la soirée par des danses bretonnes, puis auvergnates pour les plus couche-tard (c’était quand même le bal trad mensuel de Lafeuillade, ne l’oublions pas !)


Les mots se bousculent dans sa bouche, les objets lui résistent, il est encombré de son grand corps, mais il avance, avec une énergie communicative. C’est Dédé Le Meut, sonneur de bombarde virtuose, amoureux de la langue bretonne, de la musique, de l’humanité. Il nous emporte dans le tourbillon de ses rencontres, et on suit cet irrésistible monsieur Hulot vannetais avec bonheur, parce que sa quête touche à des choses essentielles et que sa musique donne le frisson.

De qui ça cause ?

« Ce film est le portrait d’un ami. Entrevu dans deux films précédents de Christian Rouaud, Dédé Le Meut devient le "personnage principal" de celui-ci. En Bretagne où il est né, il partage son temps entre deux activités, qui se nourrissent l’une l’autre : Pour collecter et faire connaître la culture orale du Morbihan, il part à la rencontre de ceux qui la détiennent encore, l’enregistre, la met en mémoire et l’offre à la disposition du public. Par ailleurs virtuose de la bombarde, imprégné jusqu’au plus intime de la tradition bretonne, il cherche, dans la confrontation avec d’autres musiciens, une voie singulière pour la musique qu’il a en tête, en même temps qu’il fait sonner son instrument inlassablement, dans les fest-noz, les églises e les salles de concert. Grand, efflanqué, embarrassé de lui-même et de ses bras qui rt enversent d’un même geste partitions et verres de bières, il arpente le film de sa démarche saccadée, se heurte aux obstacles que la vie s’ingénie à lui opposer en s’excusant d’un "hop là !" ou en faisant un pas de côté pour effacer son corps trop encombrant. »

Christian Rouaud


La réclame


Christian Rouaud

Né en 1948 à Paris, Christian Rouaud a d’abord été professeur de Lettres, puis responsable de formation audiovisuelle dans l’Education Nationale. Durant cette période, il a réalisé des films pour le système éducatif et participé à différents projets sociaux et culturels, notamment un circuit interne de télévision à la prison de Fresnes et la création de l’Association "Audiovisuel Pour Tous dans l’Education" (APTE), qu’il a présidé pendant 5 ans. Il est également l’auteur d’un roman, La saldéprof (Editions Syros, 1983).

En 2006, sort au cinéma son documentaire Les Lip, L’Imagination Au Pouvoir qui connaît un fort succès avant que Tous Au Larzac, un autre documentaire réalisé en 2010, ne soit présenté en Séance Spéciale lors du 64ème Festival International Du Film De Cannes 2011. Le film recevra ensuite le César du Meilleur Documentaire lors de la 37e Cérémonie Des César 2012.


Kikiafékoi

Réalisation : Christian Rouaud

Image : Alexis Kavyrchine

Montage : David Jungman

Mixage : Denis Lefdup

Etalonnage : Arnaud Gallinière

Une production : entre2prises

Co-production : Label Vidéo


Voir en ligne : Le site du bagad de Locoal-Mendon (Ronsed Mor)