notre vidéothèqueTous les films

L’eau, la terre, le paysan

Jean Rouaud - 2006 - 56’


Foire bio à Aurillac 2014... c’est la rentrée... en avant première le vendredi soir, cinéma documentaire à la Biocoop... le thème choisi par l’équipe de l’arbre à pain : l’eau.
Une quarantaine de personnes s’est déplacée pour les deux films que nous avions choisi. Films tous deux très politiques mais qui traitent très différemment du sujet. Le premier sur l’accaparement des ressources en eau par un état colonial, le second, celui-ci, sur les conséquences désastreuses de l’agriculture intensive sur l’eau.


À travers deux générations de paysans sur une ferme des Côtes d’Armor, le film aborde l’épineuse question de la pollution des eaux bretonnes par les excès de l’agriculture industrielle. Le père et le fils découvrent l’hypothèse d’une autre agriculture, qui trouverait, enfin, un équilibre avec la nature.

Christian Rouaud, dans L’Eau, la terre et le paysan nous amène dans la ferme de Joseph et Suzanne Dufour à côté de l’embouchure de l’Ouessant en Bretagne, près de Saint Brieuc. Le film démarre avec la caméra plantée à côté de Joseph, dans une voiture, et c’est en sa compagnie que nous ferons ce bout de route. Il n’y a plus de touristes, explique-t-il. Les maisons d’été sont vides. Les algues ont tout envahi. Elles couvrent de leur masse nauséabonde tout le bord de mer qui autrefois attirait tant de monde. Elles sont épaisses, visqueuses, malodorantes.

Joseph fait partie de la quatrième génération de paysans-éleveurs qui vivent dans une ferme à deux pas de la mer. Dans le film, il nous mène à travers un cheminement de monstration et de démonstration, de rencontres, de discussions et de visites avec des voisins, dans des lieux et des sites multiples pour nous expliquer pourquoi l’élevage productiviste à l’américaine provoque des dégâts considérables sur l’écosystème des côtes bretonnes, et les tentatives que lui, il fait pour en sortir.

Joseph Dufour est d’autant plus habilité à parler de cette modernisation qu’il a fait partie de ses promoteurs et acteurs. Étudiant en école d’agriculture pendant la glorieuse épopée du remembrement et de la mécanisation de la Bretagne, il connaît tout des piqûres, des aliments complémentaires, de l’azote et des engrais nécessaires pour produire toujours plus par hectare. L’eau, dit-il, on ne s’en souciait pas du tout.

Puis il nous amène sur le bord de la mer où nous rencontrons Didier Dubois dont le métier était la production de coquillages. Aujourd’hui celui-ci est inactif, car ses moules sont impropres à la consommation.


Kikafaikoi

Scénario : Christian Rouaud
Image : Christian Rouaud et Camille Le Quellec
Son : Claude Val et Jonathan Ruelle
Montage : Jean-Patrice Rouille
Production : Beau comme une image, France 3 Ouest
Distribution : Beau comme une image - 01 40 26 00 06 -
bcicom bcicom.org


la réclame



    Depuis 2013 que nous savons archiver les dates des séances, ce film a été ou sera projeté :
    Le 5 septembre 2014 à 20h00 à Aurillac, Biocoop l'Arbre à Pain