notre vidéothèqueTous les films

Le sacrifice

Wladimir TCHERTKOFF et Emanuela ANDREOLI, Suisse, 2003, 26’


Pour la deuxième année consécutive, on a le plaisir de vous proposer une projection plutôt engagée, comme on aime, avec les copain de Sortir du Nucléaire 15 à l’Arbre à pain.

L’occasion d’enfoncer un peu le clou pour fêter un triste anniversaire, celui de de la décentralisation de Fukushima. Et de rappeler que pour faire prospérer notre industrie qu’elle est tellement propre, y faut des hommes qui s’y ruine la santé pour des clopinettes dans une indifférence qui frôle le mépris.

C’est pas l’envie qui manque de vous y voir nombreux. Vous pouvez ramener de quoi casser un peu la croute et briser la glace après la projection. C’est toujours un plaisir ces petits échanges sans façons.


Dans les mois qui suivirent la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986), un million de liquidateurs ont été réquisitionnés pour tenter de confiner le réacteur en feu. Le témoignage de quelques-uns d’entre eux, la mort de la plupart dans l’indifférence générale.

De quoi ça cause ?

Le nom de "liquidateurs" a été donné au personnel civil et militaire intervenu immédiatement sur les lieux de la catastrophe le 26 avril 1986, mais aussi aux équipes impliquées jusqu’aux années 1990. Le nombre avancé est généralement de 600 000 personnes.

L’enjeu immédiat était d’éteindre le graphite brûlant encore dans le réacteur, pour éviter une réaction nucléaire en chaîne conduisant à un accident thermonucléaire. Les scientifiques soviétiques avaient calculé que cet incendie devait être maîtrisé avant le 8 mai, sous peine d’assister à une explosion thermique susceptible de libérer une quantité importante de radionucléides dans l’atmosphère.
Des dizaines de milliers d’ouvriers furent acheminés sur le site afin de construire un sarcophage d’urgence. Ces intervenants ne disposaient ni d’informations sur les risques encourus, ni de protections efficaces. Malgré ces conditions, l’incendie finit par être maîtrisé le 6 mai 1986.

Les liquidateurs ont combattu les radionucléides à mains nues, avec des pelles et des jets d’eau. Des dizaines de milliers sont morts et continuent de mourir.


La réclame


Wladimir TCHERTKOFF

Wladimir Tchertkoff (né en Serbie en 19351) est un journaliste de nationalité italienne qui a réalisé plus de 70 films documentaires sur des thèmes politiques et sociaux, s’intéressant particulièrement aux relations de pouvoir. Longtemps journaliste pour les télévisions italienne et suisse, Wladimir Tchertkoff est l’auteur de nombreux films documentaires sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences et est reconnu comme l’un des spécialistes majeurs de la question.


Voir en ligne : Le site de l’association sortir du nucléaire