notre vidéothèqueTous les films

Sans terres et sans reproches

D’Eric BOUTARIN et Stéphanie MUZARD LE MOING, 2008, 40’


Projeté en 2009 à Maurs, le film reste hélas d’une trop grande actualité et c’est à Boisset que nous l’avons re-projeté en septembre 2011, dans le cadre de la fête de l’agriculture paysanne. Une première pour nous : projeter dans une stabulation, entre la paille et les vaches, sous une bâche. Pas loin de 50 personnes étaient là et ont animé un débat long et riche.


Un voyage chez les paysans résistants du Quercy, au cœur du parc naturel des Causses, à l’heure de la mondialisation, de l’industrialisation de l’agriculture et de la baisse du nombre d’installations agricoles. Qui se cache derrière nos assiettes et qui s’installe ? Rencontres locales pour le constat d’une guerre mondiale... Au cœur de la 4e guerre mondiale, des jeunes paysans cherchent à s’installer dans le Lot.


Préface de Christian Vélot

Avant de commencer à regarder ce film, assurez-vous que vous avez au moins 1H10 devant vous, car vous ne pourrez faire autrement que d’aller jusqu’au bout. Impossible de décrocher ! On ne peut que se laisser porter. Une véritable cure d’air frais pour les poumons et pour l’esprit, avec des images et une musique qui vous donnent envie de rejoindre immédiatement la résistance de ceux qu’on appelle les « Sans Terres ». Tout y est ! Un tail de fraicheur, de bon sens, d’esthétisme et de pédagogie.
Au terme de ce voyage au cœur du Quercy, c’est un étrange mélange de colère et de bonheur qui vous envahit. De colère en raison de l’hégémonie d’une technoculture toujours plus intensive, plus polluante, où on détruit les écosystèmes pour les adapter à des plantes standardisées, et qui tente d’empêcher les paysans d’exercer leur métier, de développer leur bon sens dans le plus grand respect de l’environnement. De bonheur en raison de tous ces ilôts de résistance qui se mettent en place. En raison de la clairvoyance et de la détermination de toutes celles et ceux qui sont animés par la même volonté : celle du droit à exercer leur métier, à vivre au Pays, à refuser un système qui nous emmène tous droit dans le mur et qui essaie de nous faire oublier que ce ne sont pas les techno-scientifiques, ni même les agronomes qui ont inventé l’agriculture, mais les Paysans.


Extrait du documentaire

Interview de stéphanie Muzard le Moing à l’émission"carnet de campagne" France inter par Philippe Bertrand en février 2009



envoyé par babkicoule


Production : ADDOCS, la Télévision Paysanne ? l’Atelier des Muses