notre vidéothèqueTous les films

Sur la route couleur de sable

Béatrice Ly Cuong, 2006, 54’



Sœurs jumelles âgées de 12 ans, Jeanne et Agathe ont gardé d’une naissance prématurée une infirmité motrice et cérébrale. Elles partagent leur temps entre l’école et la maison, où elle reçoivent un soutien scolaire à domicile auprès d’une enseignante
spécialisée

Pleines de vie et de volonté, les deux sœurs travaillent dans l’espoir d’être maintenues dans une classe ordinaire.

Au-delà d’une histoire d’intégration scolaire, nous suivons tout au long d’une année, le combat de Jeanne et Agathe pour s’approprier une place dans notre société

Une récite comme à l’école

LES ÉCOLIERS


Sur la route couleur de sable,

En capuchon noir et pointu,

Le ’moyen’, le ’bon’, le ’passable’

Vont à galoches que veux-tu

Vers leur école intarissable.


Ils ont dans leurs plumiers des gommes

Et des hannetons du matin,

Dans leurs poches du pain, des pommes,

Des billes, ô précieux butin

Gagné sur d’autres petits hommes.


Ils ont la ruse et la paresse

Mais l’innocence et la fraîcheur

Près d’eux les filles ont des tresses

Et des yeux bleus couleur de fleur,

Et des vraies fleurs pour leur maîtresse.


Puis les voilà tous à s’asseoir.

Dans l’école crépie de lune

On les enferme jusqu’au soir,

Jusqu’à ce qu’il leur pousse plume

Pour s’envoler. Après, bonsoir !

Maurice FOMBEURE


De quoi ça cause ?

La réalisatrice Béatrice Ly Cuong a suivi Agathe et Jeanne, des jumelles atteintes d’une infirmité motrice cérébrale, durant toute une année scolaire. Avec pudeur, elle accompagne le téléspectateur dans leur bataille quotidienne contre le handicap.

Sur la route couleur sableAgathe et Jeanne, deux soeurs jumelles âgées de 13 ans et atteintes d’une infirmité motrice cérébrale, se battent pour acquérir les bases de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Nées prématurément, elles souffrent d’un retard moteur et mental. Comment vivre et étudier lorsqu’on a 13 ans et que son cerveau ne répond pas aussi vite qu’on le voudrait ? Ne pouvant suivre le cursus scolaire normal, elles disposent d’un programme particulier.

Tous les matins, dans une pièce aménagée chez elles en salle de classe, les jeunes filles suivent les leçons de Yayanne, une enseignante de l’association "Votre école chez vous" - destinée aux enfants privés de cours par la maladie ou le handicap.

L’après-midi, grâce à une dérogation, elles retrouvent leurs camarades en classe de CM2. Rien n’est spontané. Le moindre geste est fastidieux. Tenir une règle, découper, colorier se révèle une épreuve.

Sur la route couleur sableYayanne est réaliste. Elle sait que ses deux petites protégées n’auront jamais le niveau scolaire requis, mais pas question de baisser les bras. Agathe et Jeanne doivent également apprendre à être autonomes. Alors Yayanne les contraint à se frotter au quotidien : demander un ticket au guichet, compter la monnaie, monter dans le wagon du RER… ces actes anodins prennent une tout autre ampleur lorsqu’on s’appelle Agathe ou Jeanne.

Par moments, le découragement gagne les adolescentes. Un échec lors d’un exercice de maths, et les larmes montent. "Moi j’ai envie de faire tout… J’ai envie d’être une travailleuse et j’y arrive pas", s’écrie Agathe. "Pourquoi Dieu m’a choisie comme ça ?" s’insurge à son tour Jeanne.

Aujourd’hui, après une tentative infructueuse dans une classe spécialisée, les jumelles ne reçoivent plus que l’enseignement de l’association "Votre école chez vous"…

Isabelle Gollentz sur France5.fr


La bobine


Kikiafékoi

Réalisateur : Béatrice Ly Cuong

Auteur : Béatrice Ly Cuong

Musique originale : Serge Renard

Images : Béatrice Ly Cuong

Son : Ernesto Giolitti

Montage : Marie-France Poulizac

Producteurs : Les Films d’Ici et L’Oeil du Prince

Partenaires : Région Midi Pyrénées

Diffuseurs : Rosny TV, TV5


Voir en ligne : Le site de la prod