notre vidéothèqueTous les films

Teshumara, les guitares de la rébellion touareg

De Jérémie REICHENBACH, 2005, 51’


Projeté en plein air au mois de juin à Maurs ... Une belle projection, sur de l’herbe, mais on n’était pas loin de se sentir sur le sable du désert.


La naissance du groupe Tinariwen à l’aube des années quatre-vingt est intimement liée à la situation d’exil et d’errance du peuple touareg.Les musiciens de Tinariwen réunis autour d’Ibrahim « Abraybone » sont tous originaires de l’Adrar des Ifoghas au nord du Mali, réfugiés dans les années 1970 à Tamanrasset, en Algérie. Entre rock, blues acéré et musique traditionnelle, leurs guitares électriques saturées et leur chant de révolte d’errance et d’amour accompagnèrent toutes les étapes du mouvement de rébellion touareg jusqu’au plus fort des combats.Ce film par la musique et les témoignages des fondateurs du groupe Tinariwen conte la la mémoire de la Teshumara, culture nouvelle issue des évènements politiques et des profonds changements de la société touareg.


Origine de la teshumara ?

Ruine économique de la société traditionnelle suite aux sécheresses successives, oppression des régimes militaires, exil, résistance armée, ces profonds bouleversements de la société touareg ont donné naissance à une culture nouvelle et moderne, la Teshumara, principalement incarnée par la musique du groupe Tinariwen. (Lussasdoc)

En 1963, peu après l’indépendance, les Touaregs du Mali se soulèvent contre les nouvelles autorités. Cette révolte est réprimée dans le sang. Elle est suivie de terribles sécheresses qui poussent sur les routes des milliers de réfugiés du Mali et du Niger vers l’Algérie et la Libye.

C’est dans la douleur de l’exil que naît la Teshumara, mouvement affirmant l’existence mais aussi la nécessaire évolution du peuple touareg.

Alors on entendit vibrer les guitares du groupe Tinariwen.

Leur musique dans laquelle se mêlent rythmes ancestraux et guitares électriques saturées, appelle à l’éveil politique des consciences et occupera un rôle capital lors de la rébellion Touareg.

Ce film par la musique et les témoignages des fondateurs du groupe Tinariwen, mais aussi par la musique traditionnelle et la poésie, conte la mémoire de la tragédie du peuple touareg.

La naissance du groupe Tinariwen à l’aube des années
quatre vingt est intimement liée à la situation d’exil et d’errance du peuple touareg.
Les musiciens de Tinariwen réunis autour d’Ibrahim "Abraybone" sont tous originaires de l’Adrar des Ifoghas au nord du Mali, réfugiés dans les années 1970 à Tamanrasset, en Algérie.
Entre rock, blues acéré et musique traditionnelle, leurs guitares électriques saturées et leur chant de révolte d’errance et d’amour accompagnèrent toutes les étapes du mouvement de rébellion touareg jusqu’au plus fort des combats.
Ce film par la musique et les témoignages des fondateurs du groupe Tinariwen conte la mémoire de la Teshumara, culture nouvelle issue des évènements politiques et des profonds changements de la société touareg.


Réalisations de jérémie Reichenbach

- Le général du son
- Niamey, et le travail, comment ça va ?
- Teshumara, les guitares de la rébellion touareg
Grand prix Sacem du documentaire musical.
- Un monde plus propre
- Salut Vazaha


Site de Tinariwen

www.tinariwen.com

.


Extraits du film


extrait 1


Production : Hibou Production