notre vidéothèqueTous les films

Un Cheminot à la Sorbonne

Fernand Moszkowicz, 1968, France, 22’



En mai 1968, un cheminot visite la Sorbonne occupée. La caméra le suit et filme ses discussions avec les étudiants dans la cour de la Sorbonne. Ce film, qui illustre le rapprochement de la classe ouvrière et du milieu universitaire prôné en 68, est aussi le portrait d’un homme pour qui la révolte étudiante provoque l’étonnement et l’espoir.

De quoi ça cause ?

En Mai 68, un cheminot gréviste du Sud-Ouest, militant CFDT, découvre la Sorbonne occupée et tente de nouer un dialogue avec des étudiants.

« De tous les films réalisés au cours de cette période, dans le cadre des « États généraux du cinéma », Le Cheminot est un de ceux qui reflètent le mieux l’esprit de mai : les possibilités soudainement ouvertes pour des hommes qui, par la force des choses s’ignoraient - ici, un ouvrier et des étudiants - de se parler, de lier connaissance, de s’informer, de partager leurs expériences - et cela dans la perspective commune à tous de renverser le capitalisme et de jeter les bases d’une société plus humaine. Que le personnage du cheminot soit généreux, attentif, ouvert, précis et compétent, qu’il sache sans cesse relier les problèmes propres à sa classe aux problèmes plus généraux de la société n’en contribue que davantage à donner au film une valeur de témoignage exemplaire. Par son écriture, Le Cheminot s’apparente aux émissions de télévision en direct : les quelques mouvements discrets imprimés à la caméra relient efficacement le personnage à ce qu’il voit, à l’ambiance particulière du lieu où il se trouve. Nous ne savons pas si cette bande relève ou non de ce qu’il est convenu d’appeler le cinéma, cela n’a du reste aucune importance, c’est un admirable document où se trouve capté et condensé l’un de ces moments uniques où la vie d’un homme et le mouvement de l’histoire se rejoignent. »

Philippe Haudiquet, La Revue du cinéma-Image et son n° 225, février 1969 


Kikiafékoi 

Auteur-Réalisateur : Fernand Moszkowicz

Image : Daniel Gaudry

Son : Bernard Aubouy

Production / Diffusion : Fernand Moszkowicz

Organisme(s) détenteur(s) ou dépositaire(s) : Fernand Moszkowicz, Éditions Montparnasse